Bulletin informations n°46

                                                                                          

 

 

 

 

 

 

        

 

        

                                                                                            Charleville-Mézières, le 21 avril 2020

 

 

POINT DE SITUATION N° 46

 

Mesures de lutte contre le coronavirus

 

Jean-Sébastien LAMONTAGNE, Préfet des Ardennes, vous informe des mesures et informations actualisées (*en bleu les nouveautés par rapport au point de situation précédent).

 

Bilan épidémiologique dans les Ardennes – COVID 19

 

Point de situation au 21 avril 2020

 

Cas confirmés COVID : 499 (+ 6)

Personnes hospitalisées en service de maladies infectieuses : 41 (-2)

Personnes hospitalisées en service de réanimation : 16 (-)

41 décès à l’hôpital (+ 1)

6 décès en EHPAD (+3)

97 retours à domicile (+ 1)

Application des mesures de confinement

Le Président de la république a annoncé la prolongation du confinement jusqu’au 11 mai.

Lors du point presse du Premier ministre ce 19 avril, le Ministre de la santé a autorisé les visites des proches en EHPAD à la demande d’un résident, sous la responsabilité du directeur d’établissement et dans le cadre d’un protocole strict. Ce droit de visite, très encadré, pourra s'appliquer dans les mêmes conditions pour les établissements qui accueillent des personnes en situation de handicap.

 

Tout déplacement de personne hors de son domicile est interdit à l’exception des déplacements pour les motifs suivants en évitant tout regroupement de personnes :

  • trajets entre le domicile et le ou les lieux d’exercice de l’activité professionnelle et déplacements professionnels insusceptibles d’être différés ;
  • déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées ;
  • déplacements pour motifs de santé à l’exception des consultations et soins pouvant être assurés à distance et, sauf pour les patients atteints d’une affection de longue durée, de ceux qui peuvent être différés ;
  • déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance des personnes vulnérables et pour la garde d’enfants ;
  • déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, liés soit à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie ;
  • accéder aux jardins ouvriers ou familiaux pour les seules nécessités liées aux cultures potagères (pour la bonne information de la population, un affichage de l’arrêté a été demandé aux maires en tous points d’accès interdits)
  •  

    Commerces et marchés

    Le préfet a diffusé des consignes spécifiques aux gestionnaires de petites, moyennes ou grandes surfaces de vente alimentaire, ainsi qu’aux petits commerces alimentaires. Ces consignes visent à éviter au maximum les contacts proches entre clients et avec les employés (marquage au sol des distances à respecter, gestion des flux de clients, désinfection des caddies et paniers avant chaque utilisation, mise à disposition de gel hydro-alcoolique).

    Un 1er courrier de mise en demeure a été adressé le 17 avril à une grande surface pour la mise en place de mesures sanitaires sous 48 heures. Un 2ème courrier a été adressé ce jour à une autre grande surface.

    Pour tous les autres commerces non alimentaires qui doivent rester fermés, l’activité peut se poursuivre sous la forme de vente à emporter et/ou livraison à domicile, dans le respect là encore des gestes barrières qui ont fait l’objet de fiches de consignes spécifiques (prise de commandes par téléphone ou internet) (cf. PJ).

    Les marchés, couverts ou non, sont interdits. Toutefois, le préfet peut accorder, en fonction des nécessités de la population, et après avis du maire, une autorisation d’ouverture des marchés de proximité avec un nombre limité d’étals, exclusivement alimentaires et le respect des règles de distanciation (5 mètres entre chaque étal). A ce jour, 19 arrêtés d’autorisation ont été signés.

    Cultes et obsèques

    Les lieux de culte peuvent rester ouverts mais aucun office religieux ne peut y être organisé, et tout rassemblement y est interdit. Un office religieux peut être célébré par un  ministre du culte mais à huis clos, et retransmis sur les réseaux sociaux. La seule exception concerne les obsèques, autorisées mais limitées à 20 personnes, dans le respect des gestes barrières (hors crématorium où c’est à huis clos).

    Les cimetières peuvent rester ouverts, mais leur fréquentation est subordonnée au respect des gestes barrières (pas plus de 2 personnes se recueillent sur une même tombe, en dehors des obsèques).